Facteur #1/3 : le consommateur connecté